le Bayern fête son 29e sacre et ses légendes Ribéry-Robben : SportSénégal #Senegal

Le duel final pour le titre de champion d’Allemagne n’a pas vraiment laissé de place au suspense. A distance, ce samedi 18 mai, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund se tiraient la bourre une dernière fois : les Bavarois chez eux face à Francfort, et le BVB à l’extérieur face au Borussia Mönchengladbach. Leaders avant cette 34e et dernière journée avec 75 points contre 73 pour Dortmund et une différence de buts nettement plus favorables (+52 contre +35), les Munichois pouvaient se contenter d’un match nul. Les hommes de Niko Kovac ont préféré un beau feu d’artifice à l’Allianz-Arena contre l’Eintracht Francfort (5-1), histoire de fêter le 29e titre de champion d’Allemagne du Bayern tout en faisant de magnifiques adieux à deux légendes.

Vieillissants, embêtés par les pépins physiques ces derniers temps, les feux follets Franck Ribéry et Arjen Robben jouaient ce samedi leur dernier match de Bundesliga. Tous deux ont annoncé que cette saison 2018-2019 sera leur dernière en Bavière. Le Français, âgé de 36 ans, pourrait terminer sa carrière au Qatar ou aux Emirats arabes unis, tandis que le Néerlandais, âgé de 35 ans, pourrait raccrocher les crampons.

PUBLICITÉ

Face à Francfort, les deux joueurs, éléments majeurs des conquêtes du Bayern de ces dernières années, étaient remplaçants au coup d’envoi. Dès la 4e minute, Kingsley Coman a ouvert le score et rassuré les supporters. En seconde période, son compatriote français Sébastien Haller lui a répondu (50e), semant le doute pendant quelques instants. Mais David Alaba a vite remis Munich devant (53e), et Renato Sanches a éteint l’Eintracht derrière (58e).

Le Bayern lancé vers la victoire, l’entraîneur Kovac a pu offrir une dernière apparition à « Robbery ». Le Français a remplacé Coman à la 61e et le Batave est entré en jeu à la place de Serge Gnabry peu après (67e). Evidemment, les ovations des supporters ont été à la hauteur de ces deux légendes bavaroises. Et le show final a pu commencer.

Un dernier but en forme de chef d’oeuvre à l’Allianz-Arena pourFranck Ribéry avec le Bayern Munich.Andreas Gebert/Reuters

Un chef d’œuvre et un record pour Ribéry, des larmes sur la pelouse de Munich

A la 72e minute, Franck Ribéry a livré à l’Allianz-Arena un ultime chef d’œuvre : un double contact pour éliminer deux adversaires et une balle piquée pour battre Kevin Trapp et marquer le but du 4-1. L’ancien joueur de Metz, Galatasaray et Marseille a alors pu exulter face aux tribunes, torse nu, en se frappant la poitrine et en mettant un doigt à sa tête, comme pour dire « pour toujours dans mon cœur, je ne vous oublierai jamais ». Sans rancune, l’arbitre lui a adressé un carton jaune pour avoir retiré son maillot. Qu’importe pour « Kaiser Franck » : il fallait bien fêter ce 124e et dernier but toutes compétitions confondues avec ce club qu’il a rejoint en 2007.

Puis, ce fut au tour d’Arjen Robben. Seul face à une cage quasi déserte, l’ex-international néerlandais n’a pas tremblé pour achever Francfort (78e). Des buts plus compliqués, il en inscrit beaucoup avec la maison bavaroise, devenue sienne en 2009. Cette réalisation était sa 99e en Bundesliga. Robben, ancien joueur du PSV Eindhoven, de Chelsea et du Real Madrid, espérait atteindre la barre des 100 buts dans le championnat d’Allemagne, mais ce souhait n’a pu être réalisé. Ce qui ne l’a pas empêché de célébrer ça avec une joie démesurée. L’adrénaline du buteur, toujours…

Source link

Back to top button
Close