Réhabilitation du stade Iba Mar Diop et de la piscine Olympique : l’héritage des JOJ 2022 #Senegal

L’agence française de développement va appuyer financièrement le Sénégal pour le projet des réhabilitations des infrastructures que sont la piscine olympique et le stade Iba Mar Diop. Des infrastructures qui vont abriter des compétitions des jeux olympiques de la jeunesse. Le coordonnateur des jeux olympiques de la jeunesse, Ibrahima Wwade se réjouit de cet appui et l’engagement des autorités sénégalais. Sur 3 points, il explique le projet qui sera une partie de l’héritage que va les JOJ 2022 au Sénégal.

La piscine olympique et le tour d’oeuf

« C’est une collaboration qui permet à l’agence française de développement d’être sur la ligne de préparation des jeux olympiques de la jeunesse. C’est ainsi qu’après la signature des conventions, nous avons effectué cette visite de terrain. Nous bénéficions de l’accompagnement de la ministre française des sports qui est venu assister. Le principe d’appui financier pour la réhabilitation de certaines infrastructures entrant dans l’organisation de la compétition veut que nous venions sur le terrain. C’est pourquoi nous avons visité la piscine olympique et le parc ajustant qui fait le tour de l’œuf. Il y est prévu des compétitions de natation, de hockey sur gazon, de cyclisme notamment le BMX, le basket notamment le basket 3. »

Stade Iba Mar Diop, le cœur de Dakar 

« Iba Mar Diop polarise un grand nombre de clubs de sport et de pratiquant de sport. Nous avons convenu avec le CIO que le meilleur lieu pour intégrer le jeu dans Dakar est ce stade. Et l’agence française de développement a décidé d’accompagner le comité olympique et le gouvernement du Sénégal dans la réhabilitation de ce site. Il était important qu’ils viennent constater de visu ce dont on parle. Cette infrastructure va abriter le Rugby, l’athlétisme sous ses différentes formes, le handball et les sports de combat comme la boxe. » 

Le budget

« Le 23 septembre prochain, une équipe d’experts de France  viendra à Dakar sous la base de ce que nous avons élaboré le comité d’organisation avec le CIO pour y mettre les disciplines et déterminer le coût afin que l’AFD puisse mettre le financement. Il y’a un fort engagement des décideurs: le gouvernement, le chef de l’Etat, l’AFD pour que quel qu’en soit le coût, il faut le dire raisonnable, accompagner très fortement le financement pour permettre d’être dans les délais. »

 

wiwsport.com                     (NAF)

Source link

Back to top button
Close