Levée de l’état d’urgence: Devrait-on reprendre les activités sportives ? #Senegal

Lors de son discours face à la nation hier, le président de la République Macky Sall a levé l’état d’urgence au Sénégal qui a débuté le 23 mars passé, y compris aussi l’arrêt du couvre-feu.

Le samedi 14 mars 2020, le ministre des sports, Matar Ba  avait décidé de suspendre toutes les compétitions et  organisations d’activités sportives se déroulant sur le territoire national pour une durée d’un mois. Cette décision faisait suite à la déclaration du chef de l’Etat qui interdisait toutes manifestations publiques pour une durée de 30 jours. Depuis, les mesures prises ont été prorogés. 

Entre-temps, plusieurs décisions ont été prises par les fédérations pour la reprise ou l’arrêt définitive de leurs saisons. Celle en charge du football a décidé de continuer la saison pour les championnats (L1, L2, National, Foot Féminin) en novembre prochain, avec un format de play-offs et play-downs. La fédération de basketball et d’athlétisme ont arrêté définitivement leur saison. Des clubs de basket réclament des indemnités. Si les autres disciplines n’ont pas fait d’annonce officielle, tous ont plaidé pour un appui financier afin de pouvoir tenir durant cette crise sanitaire qui touche l’économie du pays. D’ailleurs, la croissance du pays baissera de 6% à 1,1% selon Macky Sall.

Ce lundi, lors de son quatrième discours en cette période de crise sanitaire qui est marquée par la fin de l’état d’urgence, le chef de l’Etat a fait cette déclaration. « En raison du risque élevé de propagation du virus qu’ils présentent, les lieux accueillant des activités de loisirs à huis clos resteront fermés ». Ce qui voudrait dire que les stades vont rester fermés.

Au moment où les activités économiques reprennent de l’administration au bureau. D’ailleurs le journal Stades annonce que des présidents de clubs en ligue Pro veulent jouer avec le virus. Le Ndiambour et le Port veulent reprendre le championnat à l’image de l’Angleterre, l’Italie ou plus prés, la Cote d’Ivoire. Autrement dit, ils veulent « vivre avec le virus ».

La prochaine réunion du comité exécutif de la FSF aura lieu le 8 juillet prochain. Va t’il rapprocher la date de la reprise du championnat local? Si oui, la décision ne déplairait pas aux joueurs qui sont restés 7 mois sans compétition avec le démarrage tardif de la saison 2019-2020 en décembre. Rester encore 7 mois sans activités serait un frein à leur forme physique. S’y ajoute les dures conditions de travail, beaucoup de joueurs peinent à recevoir leur salaire en cette période de crise économique.

 

wiwsport.com

Source link

Back to top button
Close
Close